5 rue de Dammarie - Cesson 77240
nouveaudepartpourcesson@gmail.com

Conseil Municipal du 27 mai: compte rendu des élus NDPC

Des élus à votre écoute et qui vous informent

Created with Sketch.
3 juin 2020

Conseil Municipal du 27 mai: compte rendu des élus NDPC

           

 

           Le nouveau Conseil Municipal de Cesson a donc été installé lors d’une réunion qui s’est tenue mercredi 27 mai à huis clos, en raison de la situation sanitaire, dans la salle Chipping Sodbury. Les conseillers présents ont pu constater en direct ce que nous avions dit pendant la campagne à savoir que la conception de cette salle est un désastre tant du point de vue acoustique que thermique : On ne s’entend pas parler, très peu de fenêtres peuvent s’ouvrir…

           Sur le déroulé de la réunion, peu de choses à dire. Xaviera Marchetti a présenté en notre nom la candidature de Christophe Bosquillon en alternative à celle d’O. Chaplet pour le poste de maire. Cette candidature visait à montrer que nous restons porteurs d’un projet alternatif à celui d’O. Chaplet, et à donner une indication sur le rôle que nous nous apprêtons à jouer dans les 6 ans à venir…

L’intervention de M. Chaplet

           M. Chaplet a fait un discours après son élection (par 27 voix contre 5 à notre candidat). Son discours contenait quelques perles, notamment son affirmation selon laquelle il n’avait jamais douté de l’issue du scrutin (sic). Il a remercié les électeurs, en oubliant de rappeler les conditions particulières de cette élection en pleine crise sanitaire : 60 % d’abstention ! Il n’a pas mentionné les 1028 électeurs qui ont voté pour Nouveau Départ pour Cesson
            Le nouveau maire s’est engagé en faveur d’une « gouvernance apaisée », sur une totale transparence dans les commissions et sur la consultation des habitants. Il a mis en avant 3 axes : préserver le cadre le vie et l’environnement, renforcer le commerce de proximité, assurer la sécurité pour tous, fournir des services et équipements de qualité.
Nous ne ferons pas de procès d’intention. Chacun observera qu’il s’agit ici d’une série de points faibles du bilan sortant. Nous serons vigilants sur la mise en œuvre de ces engagements, et nous déplorons qu’il n’y ait pas une vision plus cohérente, à même de répondre aux enjeux décisifs auxquels notre commune est confrontée.

Nos autres interventions

Bruno Cottalorda est intervenu ensuite pour exposer la ligne de conduite des élus Nouveau Départ Pour Cesson dans le nouveau Conseil et pour insister sur la nécessité que le maire permette aux élus d’effectuer leur travail dans de bonnes conditions, ce qui suppose qu’ils soient entendus et informés en amont des prises de décision.

           Nous nous sommes abstenus sur la désignation des adjoints, considérant que nous n’avions pas à interférer sur la composition de l’équipe qui va mettre en œuvre la politique choisie par la majorité des votants. Ce choix a été expliqué au Conseil par Christophe Bosquillon. Le conseil s’est achevé par la lecture de la charte de l’élu, qui fixe les principales obligations des élus.

Des maladresses de communication

             La communication sur ce Conseil a été l’objet de maladresses. Il avait été annoncé que le conseil serait filmé afin de permettre aux citoyens de prendre connaissance des faits.
             La vidéo réalisée par le vidéaste Daniel Tonon est disponible sur son compte Facebook. Les interventions des élus Nouveau Départ Pour Cesson ne figuraient pas dans le premier montage diffusé (en raison de problèmes techniques ?), le nom de la liste qui y figure est d’ailleurs erroné (sic)…

             Suite à notre protestation contre cette rupture d’équité dans le traitement de l’information, la vidéo a été partiellement rectifiée, il contient désormais deux de nos trois interventions, qui ont été réenregistrées. Cette 2ème version est visible sur le site de la mairie, depuis le 29 mai. En visionnant cette vidéo, nous avons aussi découvert la répartition des délégations, qui n’avait pas été annoncée au Conseil. La moindre des choses aurait été d’en informer au préalable les élus !

          Loin de nous l’idée d’imputer la responsabilité de ces dysfonctionnements à M. Tonon. Mais nous insistons sur la responsabilité de la municipalité, qui doit veiller à une information équilibrée des citoyens.
L’argument technique ne tient pas : c’était à la municipalité de veiller à ce que les conditions d’enregistrement soient correctes pour l’ensemble des élus, et de leur signaler le cas échéant que s’ils parlaient sans micros, ils ne pourraient pas être enregistrés. Chacun conviendra que la commune n’appartient pas à la majorité du moment, et qu’une gouvernance apaisée suppose en particulier un souci permanent du pluralisme et de l’équité envers l’opposition. Tous les élus sont les représentants des citoyens, et chacun a tout à gagner à ce que l’échange démocratique puisse se faire dans de bonnes conditions…

La liste des délégations que nous avons découvertes sur Facebook: à remarquer, le très faible renouvellement de cette liste,  il n’y a que deux nouveaux adjoints….

DUVAL Jean-Louis Finances et intercommunalités
PECULIER Charline Développement Durable, Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, Grand Paris Sud
REALINI François Cadre de vie, attractivité du territoire, accessibilité nouvelles technologies
PREVOT Isabelle Petite enfance, politique scolaire et éducative
HEESTERMANS Jacques Ressources humaines
FAYAT Marie Annick Politique associative, citoyenneté, solidarités
BELHOMME Jean-Michel Urbanisme
BOSSAERT Alexina Jeunesse

 

 

 

 

 

 

Les élus NDPC : Christophe Bosquillon, Xaviera Marchetti, Julien Favre, Lydia Labertrandie, Bruno Cottalorda